ITunes Match lancé en France: L'amnistie pour les pirates?

DR
iTunes in the Cloud et iTunes Match permettent à l'utilisateur d'accéder à sa bibliothèque musicale depuis n'importe quel terminal connecté à Internet.

HIGH-TECH – Le service permet de sauvegarder en ligne sa bibliothèque musicale et d'y accéder. Quelle que soit la provenance des MP3...

Mise à jour (16 décembre): Depuis cette nuit, le service est également disponible en France, à 24,99 euros par an

Présenté il y a plusieurs mois, iTunes Match fait ses grands débuts en Europe, après un lancement américain mi-novembre. Pour 24,99 euros par an, l'utilisateur peut sauvegarder sa collection de MP3 sur Internet, afin d'y avoir un accès permanent. Parce qu'Apple «match» jusqu'à 25.000 chansons non-téléchargées sur iTunes, certains estiment que l'opération permet de rendre les collections de MP3 acquis illégalement un peu plus fréquentables. Le point.

iTunes Match, c'est quoi

Pour faire simple, il s'agit d'un service permettant de sauvegarder en ligne la librairie musicale stockée sur son disque dur. Une fois que c'est fait, on peut y accéder depuis n'importe quel appareil connecté à Internet (laptop, smartphone, tablette). Soit pour écouter un morceau à la volée, soit pour le re-télécharger –sur 10 terminaux au maximum– pour une écoute hors-ligne . iTunes Match coûte 24,99 euros par an.

 

Quelle différence avec les services de Google et Amazon?

Google et Amazon n'ont pas l'accord des majors pour leurs services. Du coup, il faut envoyer manuellement tous les morceaux de sa bibliothèque. Une opération pénible, peut prendre des jours voire des semaines quand on en a pour 100 ou 200 Go. A la place, Apple «scanne» votre collection, et tous les morceaux reconnus («match») dans le catalogue iTunes sont instantanément disponibles. Bonus: Apple upgrade automatiquement la qualité des titres à du 256 kbps, sans DRM. Les morceaux non reconnus peuvent être uploadés manuellement.

 

Quelles sont les limites?

Apple a fixé la limite à 25.000 morceaux. La mesure semble déjà contournée par certains bidouilleurs. Subtilité, les titres achetés via iTunes n'entament pas ce quota. Il s'agit donc de 25.000 titres acquis sur une boutique concurrente, encodés manuellement depuis ses CD originaux... Ou téléchargés illégalement pendant des années sur Napster, Kazaa, Bittorrent ou Mediafire.

 

Un amnistie pour les pirates?

Officiellement, l'utilisateur s'engage «à n'utiliser iTunes Match que pour des contenus obtenus légalement». Apple avertit que «toute utilisation qui viole les droits-d'auteurs peut faire l'objet de poursuites pénales.» La question à 100.000 dollars: Apple peut-il faire la différence entre un MP3 acheté et un autre téléchargé illégalement?

 

Même dans les fichiers dépourvus de DRM (verrous numériques), on trouve des métadonnées et parfois des marqueurs contenant par exemple le pays d'achat, l'ID iTunes de l'utilisateur ou même son adresse email. De là à prouver qu'un MP3 a été téléchargé illégalement, c'est plus compliqué. Dans le cas de MP3 encodés depuis un CD, impossible par exemple de savoir si l'utilisateur avait acheté le disque ou l'avait emprunté à la CDthèque municipale.

 

De toute façon, comme le relève Time, écouter un MP3 acquis illégalement ne constitue pas une infraction. Ce qui est interdit, selon les pays, c'est de le télécharger et surtout de le partager (upload). Dans le cas de la fonction Match, on semble se trouver dans une zone grise, vu que le fichier n'est pas physiquement transféré.

 

Apple a déjà indiqué qu'il ne partageait aucune information personnelles avec des partis tiers. Un ayant-droits pourrait techniquement sans doute obtenir un ordre d'un juge. Malgré tout, l'industrie musicale semble avoir retenu ses leçons et a mis un frein aux poursuites contre les «petits» internautes. En somme, le deuil semble avoir été fait. En donnant son accord à un service payant, l'industrie a au final trouvé le moyen de récupérer quelques dollars sur des collections souvent constituées en partie illégalement. Il n'y a pas de petites victoires.

 

Etes-vous tentés par un tel service? Ou préférez-vous simplement utiliser Spotify ou Deezer?