Pas besoin d’être bien vieux pour rendre la vie impossible à ses voisins. Un petit groupe de mineurs de La Madeleine est mis en cause pour des faits de harcèlement par des parents de petites filles atteintes d’une trisomie 21.

>> A lire aussi : «Il faut offrir une vraie citoyenneté aux personnes en situation de handicap»

Le couple, qui habite la rue Felix-Faure, lance un appel à l’aide dans la Voix du Nord : « On est dans une spirale […]. C’est nous qui allons être obligés de déménager », indique le père, David Herf. Leurs deux fillettes, jumelles, auront bientot trois ans.

La ville de La Madeleine essaie d'agir

Selon les parents, le harcèlement dure depuis plusieurs mois, et serait le fait de mineurs de deux familles en particulier. « Ils se moquent de nos filles parce qu’elles sont trisomiques, ils les appellent les mongoles. »

Insultes, coups, boîtes aux lettres cassées : le couple raconte vivre « un enfer » et a déjà raconté ses déboires à la police, ainsi qu’à la ville.

La municipalité indique à 20 Minutes qu'une caméra de videosurveillance est installée «depuis plusieurs mois» dans la rue, mais qu'elle doit faire l'objet de réparations fréquentes car elle est «régulièrement» vandalisée. En outre, l'undes familles des mineurs mis en cause s'est vu suspendre les aides «facultatives» du centre communal d'action sociale (CCAS).

Contacté par 20 Minutes, le Collectif citoyen handicap explique que ce type de situation n’est « malheureusement pas rare » mais que « l’intervention d’une personne extérieure peut, parfois, aider à régler la situation ».