Le nom n’est pas choisi au hasard. La journaliste Natacha Polony a inauguré, ce lundi, sa webtélé nommée Orwell.tv, en référence à Georges Orwell, l’auteur de 1984 qui dénonce les régimes totalitaires.

La journaliste sera aidée par Jean-Michel Quatrepoint, journaliste économique passé par Le Monde et la Tribune, Benjamin Masse-Stamberger, ancien grand reporter au service économique de l’Express et Alexandre Devecchio, responsable de FigaroVox.

« Le média libre de la France souveraine »

Avec Orwell.tv, l’ex-chroniqueur d'« On n’est pas couché » entend promouvoir « un média libre qui réfléchit à la question de la France souveraine », explique-t-elle dans la vidéo de lancement du site. Un nouveau média qui, selon elle, veut fournir une information « sans dépendre de la publicité ou d’un grand groupe financier ».

Dans une interview donnée au magazine Causeur, la journaliste a expliqué qu’elle déplorait « l’absence totale de pluralisme », ainsi que « la concentration des médias dans les mains de quelques personnes ». Pour Natacha Polony, cette nouvelle webtélé se veut l’illustration d’un nouveau pluralisme : « Nous sommes profondément pluralistes non seulement parce que nous acceptons et suscitons le débat avec tous ceux qui ne partagent pas nos options politiques, mais surtout parce que tout en partageant cette conviction première, nous couvrons à peu près tout le prisme politique. »