Les passagers d’un bus Porte Maillot ont assisté à une scène digne d’un film d’action ce mardi 15 février dans le 17e arrondissement de Paris.

« Un homme qui courait, en remballant son parachute »

Trois personnes ont loué une chambre à l’hôtel Hyatt, mardi soir. A priori, rien de suspect. Sauf que ces hommes étaient en fait des parachutistes qui avaient prévu de sauter le soir même depuis l’établissement.

A 23 heures, Yeka attendait le départ de son bus pour Bordeaux quand il a vu un mouvement étrange devant le véhicule. « Je me suis levé pour aller voir. C’était un homme qui courait, en remballant son parachute. » En pleine nuit, il est bientôt rejoint par deux autres parachutistes qui courent se cacher derrière un bus, puis vers un hôtel à proximité du périphérique, des agents de sécurité à leurs trousses.

Un saut « pour le plaisir »

Selon le rapport du commissariat du 17e arrondissement, que 20 Minutes a pu consulter, le 15 février à 23 h 30, ces trois individus sont montés dans les étages en travaux et ont sauté en parachute depuis une fenêtre ouverte au 30e étage.

Ils ont atterri sans dommage surla place du général Koenig. « L’un des individus a été intercepté par les agents de sécurité et conduit dans nos services. Il a déclaré avoir agi par plaisir, sans revendication particulière », mentionne ce rapport. L’homme a écopé d’une contravention. « Il n’y a pas de qualification pénale pour ce type d’infraction », note une source policière.

L’histoire a fait sourire les passagers des bus Porte Maillot. « C’est fou que ça se passe comme ça en pleine nuit. On s’est dit que les seuls mecs qui font du parachutisme la nuit, c’est les commandos », raconte Yeka.

>> A lire aussi: Ils sautent en parachute depuis le toit du futur palais de justice de Paris et sont interpellés

Cet incident n’est pas sans rappeler un fait précédent, sur les toits du nouveau Palais de Justice, cette fois. Selon nos informations, il ne s’agissait pas des mêmes individus.