Alors que l’enquête sur l’affaire Théo se poursuit, l’émission Envoyé Spécial a diffusé jeudi soir l’extrait d’une conversation dans laquelle s’exprime le policier directement mis en cause dans l’interpellation violente dont a été victime le jeune homme à Aulnay-sous-Bois.

Le fonctionnaire en question n’a pas souhaité témoigner, mais dans cette conversation téléphonique enregistrée à son insu, il parle d’un « geste accidentel » dont « [il n’a] pas eu conscience jusqu’à l’arrivée au commissariat ».

« Jamais je ne porterais un tel coup »

Assurant avoir « visé les jambes », il se dit conscient des conséquences : « Jamais je ne porterais un tel coup, c’est vraiment quelque chose d’accidentel », déclare également le policier.

Théo, le jeune homme grièvement blessé à coups de matraque au niveau de la zone rectale, avait expliqué aux enquêteurs et déclaré dans une interview être certain que le geste était « intentionnel ». « Il me regarde, j’étais de dos, mais j’étais en trois quarts, donc je voyais ce qu’il faisait derrière moi. Il prend sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. Dès qu’il m’a fait ça, je suis tombé sur le ventre, j’avais plus de force », avait-il notamment expliqué.

>> A lire aussi : «Il prend sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement»

Dans cette affaire, un policier a été mis en examen pour viol et trois autres pour violences volontaires en réunion. Cette interpellation violente a suscité une vive émotion et provoqué plusieurs nuits d’incidents dans son quartier.