• Sepp Blatter reverrait bien Platini à la tête d'une grande institution du football
  • L'ancien boss de la Fifa dit qu'il a des preuves qui permettraient d'annuler sa suspension ainsi que celle de Platini
  • Il envoie quand même un petit scud à l'ancien boss de l'UEFA

C'est un nouveau twist dans cet immense saga qu'est le scandale de la FIFA. Sepp Blatter a fait part jeudi de son désir de voir Michel Platini s'installer à la tête de l'UEFA ou de la FIFA. Et il a un plan pour que ça arrive.

« Il faut que Platini revienne, mais il faut aussi qu'on fasse sauter sa suspension ou la mienne. Il faut la faire sauter par ceux qui l'ont prise. Ce n'est pas le TAS qui peut le faire, c'est la Commission d'éthique de la Fifa », a déclaré Blatter lors d'un entretien à Zurich.

« C'est possible, on peut faire une demande de révision s'il y a des faits nouveaux, on est en train de voir où il y a des faits nouveaux, alors le tribunal pourra rouvrir le cas », a ajouté l'ancien patron de la Fifa. « J'ai des éléments que je ne peux pas dévoiler maintenant qui donnent la possibilité » de réouvrir la procédure, a-t-il encore assuré.

Quand Blatter aidait (déjà) Platini à s'installer à la tête de l'UEFA

Dans un récent entretien au journal Le Monde, Platini avait assuré que Blatter ne l'avait « jamais défendu », estimant que le Valaisan était « le plus gros égoïste » qu'il ait vu de sa vie.

« Qu'il me traite d'égoïste, j'accepte», a répliqué vendredi Sepp Blatter. « Mais moi je l'ai aidé à devenir président de l'UEFA en 2007, et on avait de bons contacts, alors je ne comprends pas son attitude. Dire que je voulais lui nuire, ça ne tient pas la route ».