Avec sa victoire contre Orléans en début de semaine (3-2), le Racing a signé sa cinquième victoire d’affilée en championnat au stade de la Meinau. La dernière défaite enregistrée par les Strasbourgeois sur leur pelouse remonte au 5 novembre contre Reims.

Une autre série prête néanmoins moins à sourire : celle des performances de Strasbourg loin de ses terres en championnat avec trois revers et trois matches nuls. Son dernier succès à l’extérieur date du 29 novembre au Havre. Surtout depuis le début de l’année 2017, les footballeurs alsaciens ont enchaîné une défaite à Amiens (4-3), un nul à Nîmes (2-2) et une rouste à Troyes (4-0).

« Besoin de se rassurer »

Ce qui n’aura pas échappé à Jérémy Blayac. Lundi, à la sortie du match contre Orléans, l’attaquant strasbourgeois a estimé que le Racing « a besoin de se rassurer à l’extérieur. Parce que depuis quelque temps, même si on fait de bonnes choses à Nîmes, à Amiens ou en première mi-temps à Troyes, on a tendance à prendre trop de buts. Si on veut encore être plus ambitieux, ça passera par des résultats à l’extérieur ».

Ça tombe bien : en déplacement au Red Star ce vendredi (20h), le RCSA peut donc ouvrir son compteur de victoires à l’extérieur en 2017.

Pour ça, les Racingmen sont sur la même longueur d’onde : il faut fermer boutique.

« On prend trop de buts, c’est ce qui nous tue. Quand t’en prends trois, quatre, c’est trop dur », a aussi réagi le buteur Khalid Boutaib, qui souhaite voir le RCSA reproduire le même schéma victorieux qu’à la maison : « Débloquer le score et s’ouvrir les espaces ». Minuscule lot de consolation si la formule ne prend pas au Red Star : les deux prochaines rencontres du Racing se joueront à la Meinau.