M.Libert/20 Minutes

MUNICIPALES 2014

Lille: Cap à gauche pour Hugo Vandamme

e PC lillois choisit le Front de gauche plutôt qu'une alliance avec les socialistes...

Tout fout le camp! Le parti communiste ne maîtrise même plus sa base. Voilà deux semaines, les militants lillois ont voté à 88,5% le principe d'une liste lors du premier tour du Front de gauche, c'est-à-dire face au PS. Une première depuis quarante ans. Au grand dam de Gilles Pargneaux, premier secrétaire de la fédération socialiste du Nord, qui dénonce «la rupture d'une tradition».

Fortes pressions

Les pressions sont donc fortes sur les épaules d'Hugo Vandamme, désigné tête de liste. «On prend un risque, mais on fait passer en priorité nos convictions politiques», assume ce secrétaire du PC de Lille-Sud. Ce n'est pas forcément le cas de certains élus ou des instances dirigeantes du parti. Mais aucun n'a donné suite à nos sollicitations.

A 34 ans, Hugo Vandamme a déjà une expérience d'élu municipal en charge du parcours professionnel et du logement des jeunes. «Je ne pensais pas que ça demandait tant de boulot», avoue-t-il. D'autant qu'en parallèle, il travaille dans une maison de l'emploi à Tourcoing. Et que, pour asseoir sa campagne sur des bases démocratiques, il enchaîne les assemblées citoyennes.

Le militantisme, Hugo Vandamme est tombé dedans tout petit, grâce à des parents «cathos de gauche et syndicalistes». Il entre au PCF à 20 ans, après un passage à la Jeunesse ouvrière chrétienne. «Je voulais intégrer une organisation de masse pour être efficace. Je ne savais pas si j'allais y rester.» Dans les années 1990, le parti procède à un rajeunissement de ses cadres. Il commence à prendre des responsabilités. Celle d'affronter Martine Aubry au premier tour en est une grosse. «Je ne suis pas, pour autant, dans l'opposition», conclut-il.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook

■ Quatre principaux thèmes de campagne

« Rendre la vie moins chère à Lille » sera le principal axe de campagne d'Hugo Vandamme avec des mesures contre la spéculation immobilière et pour la gratuité de certains services. Le candidat veut mettre en place des « référendums d'initiative citoyenne » et développer des « actions plus audacieuses pour la jeunesse ». Enfin, il se déclare favorable à une régie pour administrer les services publics au cœur de son programme.

À la une