Le pape François, le 10 décembre 2014 au Vatican. — PIERPAOLO SCAVUZZO/AGF/SIPA

RELIGION

Pour le pape, il y a une place au paradis pour les animaux de compagnie

Anne-Laëtitia Béraud

Le pape François a fait cette remarque pour réconforter un garçon qui pleurait la mort de son chien...

Chats, chiens et hamsters pourraient espérer rejoindre le paradis. Le pape François a expliqué jeudi, durant son allocution hebdomadaire sur la place Saint-Pierre au Vatican, que les chiens, «comme toutes les créatures de Dieu» avaient leur place au ciel.

Le chef de l'Eglise catholique a fait cette remarque afin de réconforter un jeune garçon qui pleurait la mort de son chien, selon le New York Times.

Perçu comme une évolution de la théologie

«Un jour, nous reverrons nos animaux dans l’éternité du Christ. Le paradis est ouvert à toutes les créatures de Dieu», a expliqué le souverain pontife.

S’il est difficile de savoir si les propos visaient seulement à apaiser l'enfant, ceux-ci ont été accueillis par des d’associations de protection des animaux comme une évolution de la théologie catholique conservatrice, qui affirme que les animaux ne peuvent pas aller au ciel car ils n’ont pas d'âmes.

Figure jugée plus libérale que ses prédécesseurs, le pape François s’est notamment engagé pour le dialogue avec les personnes homosexuelles et les couples non mariés.

À la une