De plus en plus d'achats sont réalisés en ligne, sur des sites comme Le Bon Coin, sur lequel depuis avril 2015, il est possible de réserver ses vacances. — leboncoin.fr

WEB

Le Bon Coin: Le site d'annonces fait de l’œil aux professionnels du tourisme

La rubrique «Vacances» du site de petites annonces ouvre ses portes aux hôtels, campings, chambres d'hôtes, et locations saisonnières...

Après eBay puis Amazon, c'est un autre géant du e-commerce qui lorgne à son tour le marché du tourisme. Le leader français des petites annonces Le Bon Coin propose aujourd'hui aux professionnels du secteur de diffuser gratuitement leurs annonces sur son site. De quoi enrichir copieusement l'offre «Vacances» du Bon Coin, alors que les foyers français commencent justement à se pencher sur leur programme de congé estival.

La rubrique «Locations de vacances» du Bon Coin vient ainsi d'être rebaptisée «Vacances», terme plus générique qui inclue désormais les catégories de recherche suivantes : «locations et gîtes», «chambres d'hôtes», «campings», «hôtels» et «hébergements insolites».

Un dépôt d'annonces gratuit les hôteliers ou les chambres d'hôtes

Et le site aux 22 millions de visiteurs uniques mensuels précise qu'il se voit aujourd'hui comme «une nouvelle vitrine pour les professionnels du tourisme», cherchant à «promouvoir leurs établissements».

En outre, «le dépôt d'annonces est gratuit pour les hôtels, les campings, les chambres d'hôtes et les hébergements insolites, et leboncoin.fr ne prend pas de commissions sur les transactions effectuées», a précisé le Bon Coin, dans un communiqué. La mise en ligne d'annonces de locations de vacances, que proposait déjà la plateforme, reste en revanche payante.

Les hôteliers français font plier le puissant Booking.com

Le spécialiste du secteur Tourhebdo.com, qui relaie l'information, se réjouit, en tout cas, de cette nouveauté, rappelant que les professionnels du tourisme doivent parfois verser jusqu'à 20% de commission aux prestataires intermédiaires. La rubrique «Vacances» du Bon Coin compte aujourd'hui plus de 6.000 annonces de professionnels, contre plus de 170.000 provenant de particuliers.

À la une