En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

L'entrée du site de l'Hôtel-Dieu, du CHU de Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes

HOPITAL

Nantes: A l'entrée du CHU, la grande enseigne «Hôtel Dieu» a disparu

De nouvelles grandes lettres bleues et l'inscription «CHU de Nantes» ont pris sa place...

Les habitués du centre-ville de Nantes l’ont peut-être déjà remarqué. Depuis ce mardi matin, l’entrée du site central de l’hôpital (place Alexis-Ricordeau) a changé de visage. Les grandes lettres bleues, qui indiquaient depuis des dizaines d’années le nom d'« Hôtel-Dieu » ont disparu pour laisser place à l’inscription « CHU Nantes ». Plusieurs agents ont procédé à l’installation de ces huit nouvelles lettres peu avant 10h, ainsi qu’un petit panneau précisant tout de même le nom du site en dessous, ce mardi.

Identification

Le CHU, qui cherche à améliorer l’accueil des malades dans ces neuf sites, explique que ce changement répond à un « enjeu d’identification de l’établissement encore difficile, notamment pour les patients non-Nantais ». « De nombreux retours nous ont montré que c’était un point de complexité », explique-t-on à la direction, alors que l’appellation existe pourtant dans de nombreuses autres villes de France, comme à Paris. La question de la laïcisation a-t-elle aussi motivé ce choix, comme s'interrogent certains passants? La direction du CHU ne répond pas clairement.

Si le site « gardera son nom », c’est tout de même une petite page qui se tourne puisque l’hôpital de Nantes a toujours été appelé ainsi, depuis la création du premier Hôtel-Dieu au XVIe siècle. L’origine de ce nom remonte au Moyen-Age : ces hôpitaux gérés par l’Eglise recevaient les malades, mais aussi les indigents ou pèlerins.

Le bâtiment Hôtel-Dieu du CHU de Nantes (avant) - D.Meyer/AFP

Après plusieurs déménagements, l’Hôtel-Dieu de Nantes s’est installé sur son emplacement actuel en 1863. Reconstruit après les bombardements de la seconde guerre mondiale, celui d’aujourd’hui a été mis en service en 1967. Il compte 827 lits pour les courts séjours médicaux et chirurgicaux.

À la une