En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Le pape François à bord de l'avion qui le ramène d'Irlande, le 26 août 2018. — Gregorio Borgias/AP/SIPA

MONDE

VIDEO. Le pape recommande la psychiatrie pour l'homosexualité décelée à l'enfance

Le pontife a expliqué qu'il recommanderait aux parents « de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille »...

Le pape François a recommandé dimanche le recours à la psychiatrie lorsque des parents constatent des penchants homosexuels dès l’enfance chez leur progéniture, au cours d’une conférence de presse dimanche dans l’avion qui le ramenait d’Irlande à Rome.

 

Un journaliste lui a demandé ce qu’il dirait à des parents constatant les orientations homosexuelles de leur enfant. « Je leur dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille », a répondu Jorge Bergoglio.

« Je ne dirai jamais que le silence est un remède »

Dans le même temps, il a estimé qu’il fallait tenir compte de l’âge des personnes. « Quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans », a dit Jorge Bergoglio.

« Je ne dirai jamais que le silence est un remède. Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité », a-t-il déclaré.

À la une