John Cho dans Searching: Portée disparue de Aneesh Chaganty — Sony pictures

SUSPENSE

VIDEO. «Searching-Portée disparue»: Comment faire flipper par écrans interposés

Le réalisateur Aneesh Chaganty explique comment il a composé « Searching-Portée disparue », un thriller dont l'efficacité repose sur le fait que l'action se déroule par écrans interposés…

  • « Searching-Portée disparue » a fait sensation à Sundance où le film a été récompensé par le public.
  • Un papa recherche sa fille qui semble s’être volatilisée et toute l'action est vue par l'intermédiaire d'écrans que regarde le père désespéré.
  • « Là-haut », le film Pixar a été l’une des inspirations du réalisateur du film, Aneesh Chaganty.

Les recherches d’un papa veuf pour retrouver sa fille disparue auraient pu donner un énième thriller. Avec Searching- portée disparue, Aneesh Chaganty corse ce pitch peu excitant avec un parti pris de mise en scène malin. Il suit l’action par le biais des écrans que regarde le personnage principal incarné par John Cho.

« L’idée m’est venue quand j’ai constaté que je passais plus de temps devant mes écrans qu’avec des personnes réelles », plaisante-t-il. Tablettes, ordinateurs, viseurs de caméras, téléviseurs et téléphones portables sont devenus ses outils pour faire partager l’angoisse du père épaulé par une policière jouée par Debra Messing. Présenté hors compétition à Deauville, Searching a reçu notamment le Prix du public à Sundance.

Une histoire de famille façon Pixar

Dès l’ouverture du film, le ton est donné. Les vidéos de la famille racontent son histoire de la naissance de l’héroïne à la mort de sa mère terrassée par un cancer. On pense au bouleversant début de Là-haut, le chef-d’œuvre animé de Pete Docter. « C’est notre référence pour cette séquence, admet le cinéaste. Cela permet au spectateur d’entrer chez nos personnages comme s’il faisait partie de leur entourage. » En quelques minutes, on s’attache à ce duo brisé par le décès d’une épouse et d’une mère adorée. L’émotion va crescendo avant même que la jeune fille se soit volatilisée.

Un seul point de vue

Tout est vu du point de vue du héros qui découvre progressivement les mensonges de son adolescente et qui comprend qu’il ne la connaît pas vraiment. « Les parents qui fouillent les ordinateurs de leurs enfants ont souvent des surprises », précise Aneesh Chaganty, qui utilise les réseaux sociaux pour faire avancer l’intrigue en se focalisant sur les réactions de son acteur. « John Cho en a bavé, car la caméra le fixait impitoyablement : il lui arrivait de flipper vraiment. » Non seulement, il n'a aucune prise sur ce qui se passe et ce qu'il voit, mais le cadre réduit des écrans ajoute à l’atmosphère anxiogène de l’affaire, en donnant une impression d’enfermement.

Pas de spoilers, please

« J’ai construit Searching comme une intrigue policière classique en m’appuyant sur les technologies d’aujourd’hui », avoue Aneesh Changanty. La recette est efficace car bien malin sera le spectateur qui trouvera le fin mot de l’affaire avant le dénouement. Il serait bien dommage d’aller chercher des spoilers sur Internet pour frimer, car c’est vous qui le regretterez.

 

À la une