En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Lucho Gonzalez. Ah non. Roxana Maracineanu — Philippe LOPEZ / AFP

POLITIQUE

Suppressions de postes au ministère des Sports: «Les CTS ne seront plus forcément fonctionnaires», Maracineanu a un plan

La ministre des Sports est revenue sur les supposés licenciements de conseillers techniques sportifs (CTS)…

Pas évidente, cette prise de poste pour Roxana Maracineanu​. A peine installée sur son nouveau fauteuil de ministre des Sports, l’ancienne nageuse a une pile de dossier à traiter et une polémique à éteindre :  celle de la supposée suppression des 1.600 postes d’ici 2022. Ce qu’elle a déjà commencé à faire dans une interview publiée mardi dans L’Equipe.

Celle-ci a réaffirmé qu'« il n’est pas question de licencier les CTS (conseillers techniques sportifs). Ce qui change pour eux, c’est leur statut : ils ne seront plus forcément fonctionnaires. » L’idée est donc de trouver un bon compromis entre les efforts budgétaires à consentir et le maintien de forces humaines indispensables (« ce sont eux qui détiennent des compétences essentielles pour nous », rappelle la ministre). « Les CTS vont continuer à travailler dans un cadre rénové, au plus près des fédérations », qui pourraient les rémunérer directement.

Se montrer rassurante

Le chantier sera compliqué mais Roxana Maracineanu se dit « en mesure de rassurer très prochainement sur le budget de [son] ministère […] Je ne suis pas quelqu’un qui traduit uniquement ses ambitions par le montant d’un budget ou le nombre de médailles. »

Dans ses priorités figure également un « rapprochement entre le sport et l’éducation », avec une rencontre prévue avec Jean-Michel Blanquer.

À la une