Un étudiant canadien a envoyé 246 mails pour retrouver une jeune femme prénommée Nicole (Illustration). — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

PERSEVERANCE

Canada: Un étudiant contacte les 246 Nicole de son université pour retrouver celle rencontrée la veille

Le jeune homme a fini par retrouver la trace de la « vraie Nicole » et il ira boire un café avec elle dans la semaine...

C’est ce que l’on peut appeler de la persévérance. Après avoir rencontré une jeune fille prénommée Nicole au cours d’une soirée jeudi dernier, un étudiant canadien a décidé de la retrouver alors qu’elle lui avait donné un faux numéro. Mais il ne connaissait pas son nom de famille. Il a alors envoyé un mail à toutes les Nicole de l’Université de Calgary, au Canada.

« Nous avons un réseau de Nicole maintenant »

Au total, Carlos Zetina a écrit à 246 Nicole le message suivant : « Je t’ai rencontrée hier soir et tu m’as donné un mauvais numéro. » Sauf que la principale concernée est une Néerlandaise en programme d’échange au Canada, et n’a pas d’adresse courriel affiliée à l’université de l’Alberta.

Par contre, les autres ont profité de cette occasion pour nouer des liens. « Nous avons un réseau de Nicole maintenant », confie Nicole Manaog, étudiante en communication. « Nous avons créé une page Facebook pour nous et nous avons parlé en ligne. C’est sympa que la technologie nous ait permis de nous connaître », ajoute Nicole Rathgeber, qui étudie théâtre.

Il décroche un rendez-vous avec la « vraie Nicole »

Après avoir échangé des messages, une quinzaine d’étudiantes, de professeurs et d’employées de l’université qui s’appellent toutes Nicole se sont rencontrées dans un bar le lendemain. « Lorsque Carlos a envoyé ce courriel, il n’a vraiment pas fait de distinction, alors toutes sortes de personnes l’ont reçu, » explique Nicole DuGraye, une des étudiantes concernées.

Finalement, la « vraie Nicole » a eu vent de cette histoire pour le moins insolite par le biais d’une amie. Ainsi, Carlos Zetina a réussi à décrocher un rendez-vous dans un café avec Nicole Toetenel après qu’elle lui a envoyé un SMS. Enfin. L'histoire ne dit pas si la jeune femme avait fait exprès de donner un faux numéro et si elle s'est ensuite sentie obligée d'aller boire un verre avec l'étudiant.

>> A lire aussi : Canada: Deux femmes subissent des pressions pour porter un soutien-gorge au travail

>> A lire aussi : VIDEO. Canada: Il roule dans les flaques pour éclabousser les piétons, il se fait licencier

 

À la une