Un iceberg grand comme 60 fois Paris se déplace actuellement dans les eaux de l'Antarctique. (Illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

ENVIRONNEMENT

Antarctique: Un iceberg 60 fois plus grand que Paris dérive dans les eaux et inquiète

Le monstre de glace, lourd de plus d’un billion de tonnes, erre lentement dans les eaux de l’Antarctique…

Un gigantesque iceberg de 5.800 km carré, qui s’était détaché de la barrière de glace en juillet 2017, dérive actuellement dans les eaux de l’Antarctique, rapporte Ouest-France ce lundi. L’énorme bloc de glace, baptisé A-68 et surnommé « Runaway iceberg » (l’iceberg fugitif), mesure soixante fois la taille de Paris. Les bateaux qui circulent dans la région font preuve de la plus grande vigilance.

Le plus gros iceberg jamais observé

S’agit-il d’une énième conséquence du réchauffement climatique ? Par ses dimensions exceptionnelles, le phénomène surprend et inquiète. Une équipe de scientifiques de la Nasa a pu l’observer depuis les airs en novembre 2017.

« La plupart des icebergs que j’ai vus étaient relativement petits et en un bloc (…). A-68 est tellement étendu, on dirait qu’il fait encore partie de la barrière de glace (Larsen C) », a commenté Kathryn Hansen, membre de l’Earth Observatory (Observatoire de la Terre) rattachée à la Nasa. « Runaway iceberg » est en effet le plus gros iceberg jamais observé.

Il se déplace, poussé par les courants

Alors qu’il était resté statique pendant treize mois, se contentant de bouger d’avant en arrière, la trajectoire du monstre de glace semble s’être légèrement modifiée ces derniers temps. Toutefois, en raison de sa taille, les déplacements de l’A-68 sont extrêmement lents.

L’iceberg est aujourd’hui poussé vers le nord par la force des courants en direction du continent. Toutefois, il devrait « probablement se casser et se dissoudre sur son chemin », précise Ouest-France​, qui rappelle que le processus peut durer plusieurs décennies pour les icebergs les plus résistants.

>> A lire aussi : VIDÉO. Groenland: Un iceberg de 10 milliards de tonnes se décroche d'un glacier

>> A lire aussi : L'Antarctique fond trois fois plus vite qu'il y a 10 ans, une étude tire la sonnette d'alarme

 

À la une