Le masque d'hypnose connecté Hypnos, lancé par la start-up française DreaminzZz. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

STRESS

TEST. Que vaut Hypnos, le masque d’auto-hypnose connecté contre le stress, l'insomnie ou les addictions

Placé sur les yeux, avec un casque audio sur les oreilles, et utilisé avec une application dédiée, le masque connecté Hypnos de la start-up française DreaminzZz est plein de promesses. Oui, mais est-il efficace ou pas ?

  • Les objets connectés dédiés au bien-être se multiplient.
  • Fabriqué en France et vendu 199 euros, le masque Hypnos de la start-up DreaminzZz prétend nous aider à reprendre le contrôle de nos comportements et pensées.
  • 20 Minutes l’a testé au fil de différentes séances parmi la quarantaine proposée.

Le stress post-rentrée est déjà là ? Vous avez du mal à vous endormir ? Vous angoissez à l’idée de prendre la parole lors de votre prochaine réunion ? Que diriez-vous d’une petite séance d’hypnose pour vous aider à trouver (ou retrouver) un peu de sérénité ? Développé par la start-up avignonnaise DreaminzZz, le masque connecté Hypnos promet de vous y aider. Il rejoint sur les étals de nombreux objets connectés dédiés au bien-être. En perpétuelle quête de zénitude, 20 Minutes l’a testé…

Une quarantaine de séances à télécharger

Hypnos ressemble à l’un de ces masques que l’on porte pour dormir en avion en s’isolant de la lumière. Plus épais, il contient quelques composants électroniques : 6 LED (3 répartis devant chaque œil), une batterie (autonomie : de 8 heures à une semaine, selon le mode d’hypnose sélectionné), mais aussi un petit système pour le faire légèrement vibrer.

A l’arrière, un bandeau élastique permet de l’adapter à toutes les têtes. Le masque, qui est fabriqué en France, fonctionne avec l’application Hypnos (iOS/Android). L’un et l’autre communiquent en Bluetooth, à l’aide d’un classique système d’appairage. L’application renferme une quarantaine de sessions d’hypnose, réparties par thématiques. D’Antidouleur à Respiration, en passant par Potentiel, Divertissement et même Contes (pour les enfants), il y a vraiment matière.

Devant les paupières, des LED participent à la stimulation de l'inconscient et de l'imagination. - DREAMINZZZ

 

Il suffit de sélectionner celle désirée et de la télécharger, comme un MP3. Reste à se munir d’un casque audio. Ensuite, on se laisse guider par quelques consignes sur l’écran de son smartphone, on applique le masque sur les yeux que l’on ferme et…

Une voix bienveillante, rassurante, amicale

Nous choisissons la session baptisée « Dissociation » pour découvrir Hypnos. Selon un bref résumé sur l’écran de notre iPhone, elle permet « d’entraîner notre mental à nous rendre dans une réalité fictive ». Son but est, in fine, de nous apprendre à réguler nous-même nos sensations en nous rappelant des sensations plus agréables. Cette session dure 18 minutes. Musique douce dans le casque et voix masculine façon calinothérapie nous montrent le chemin. Nous commençons à calquer notre respiration sur les lumières qui s’allument et s’éteignent. On se sent vite comme Mowgli, le héros du Livre de la jungle, face à Kaa, le python prédateur, qui tente d’endormir le jeune héros : « Aie confiance… ».

>> A lire aussi : Dreem de Rythm: Nous avons testé ce bandeau connecté qui ne vend pas que du rêve

Des vibrations accompagnent le récit. Hélas, elles ne sont pas toutes agréables. On a l’impression d’avoir un téléphone en mode vibreur collé sur le visage… Reste que l’on plonge assez rapidement dans un état parallèle. Spatialisée, tantôt proche, parfois plus lointaine mais toujours bienveillante, la voix qui nous guide est rassurante, amicale. On se sent bien. Et l’on arrive, effectivement, à stimuler notre imaginaire.

Le masque fonctionne avec une application. L'ajout d'un casque audio est nécessaire. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Second essai avec un module (illimité), nommé « Pluie d’été ». On s’y croirait. Cette fois, pas d’accompagnement vocal, mais les LED de notre masque qui vient parfois à vibrer s’allument au gré des coups de tonnerre que l’on entend. Ce module sert à « faire une pause mentale ». C’est plutôt réussi.

Réduire le manque d’alcool, c’est possible ?

Autre tentative avec « L’Onde alcool ». Le but de cette session est cette fois de stimuler notre inconscient à matérialiser un manque d’alcool sous forme de parasite que l’on va tenter d’évacuer. Nous imaginons une araignée noire, velue et rampante, qui va et vient face à nous. Les neuf minutes de ce module ne suffiront sans doute pas à nous couper de notre petit ballon de vin pendant le repas, mais il semble y avoir ici un terreau propice à un vrai travail personnel. A renouveler…

Le masque Hypnos peut être utilisé en toutes circonstances, pendant quelques minutes ou dizaines de minutes. - DREAMINZZZ

 

Ultime essai avec « NYC - Saut à l’élastique ». En quatre minutes, l’idée est de stimuler son imaginaire à travers un saut à l’élastique depuis le sommet de l’Empire State Building. Les lumières et les vibrations se synchronisent parfaitement sur le récit hypnotique. Pas mal, pour lutter contre le vertige, un casque de réalité virtuelle serait sans doute plus efficace.

>> A lire aussi : Objets connectés: Quel prix êtes-vous prêt à payer pour mieux dormir?

Hypnos, un gadget connecté de plus ? Pas forcément. A l’issue de nos essais, notre sensation de bien-être était réelle. Le masque d’hypnose est d’ailleurs utilisé par certains praticiens (dentistes, kinésithérapeutes…) pour accompagner leurs patients. Vendu 199 euros, ce petit équipement est cher, mais les sessions à télécharger, régulièrement mises à jour, sont gratuites.

À la une