Les habitants de la côte de Caroline du Nord ont été obligés d'évacuer la zone. — Logan Cyrus / AFP

INTEMPERIES

Etats-Unis: La côte Est américaine se met en alerte maximale à l'approche de l'ouragan Florence

L'ouragan et ses vents extrêmement violents devraient atteindre la côte américaine jeudi...

Vents extrêmement violents et risques d’innondation potentiellement mortels… Une vaste zone de côte Est des Etats-Unis se prépare ce mardi au passage de Florence, un ouragan potentiellement dévastateur. Les autorités ont déjà évacué plus d’1,5 million de personnes.

Les Etats de Virginie, Caroline du Nord et Caroline du Sud sont les plus menacés par l’ouragan, toujours classé catégorie 4 sur une échelle qui en compte 5. Ses vents devraient atteindre 215 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC).

Montées d’eaux mortelles

Florence, qui progresse vers l’Ouest et le Nord-Ouest à une vitesse de 26 km/h, devrait passer mardi et mercredi entre les Bahamas et les Bermudes et atteindre jeudi les côtes américaines. Les autorités s’attendent aussi à des inondations majeures, de l’ordre de 50 cm, à l’intérieur des terres jusqu’en début de semaine prochaine.

L’ouragan devrait « reprendre de la force dans la journée », a indiqué le NHC, mettant en garde contre des « montées des eaux mortelles sur les côtes » d’ici jeudi. L’état d’urgence a été déclaré dans ces trois Etats de la côte atlantique, une mesure ratifiée par le président Donald Trump permettant ainsi de débloquer des fonds fédéraux.

Des centaines de milliers d’évacués

Le Maryland et la capitale fédérale Washington ont également déclaré l’Etat d’urgence, redoutant les précipitations portées par l’ouragan qui pourraient provoquer des crues alors que les sols sont déjà gorgés d’eau après plusieurs semaines de pluie.

« L’ouragan Florence peut potentiellement causer des inondations catastrophiques, particulièrement sur les zones côtières » et à l’entrée de la baie de Chesapeake, a pour sa part affirmé Ralph Northam, le gouverneur de Virginie. En Caroline du Sud, l’évacuation d’environ un million d’habitants ordonnée par le gouverneur Henry McMaster devait également commencer ce mardi sur une bande littorale de 320 kilomètres de longueur.

Le NHC a appelé à la plus grande prudence, la majorité des décès lors d’ouragan étant provoquée par les inondations.

 

 

À la une