Richard Ferrand, le 12 septembre 2018 à l'Assemblée nationale. — Eric FEFERBERG / AFP

VOTE

VIDEO. Assemblée nationale: Richard Ferrand élu (sans surprise) au perchoir

Les députés se sont succédés par ordre alphabétique à la tribune pour glisser un bulletin dans l'urne...

L’Assemblée nationale a un nouveau président. Richard Ferrand a été élu au perchoir ce mercredi avec 254 voix. Il devient le 14e président du palais Bourbon de la Ve République. Il succède à François de Rugy, parti au gouvernement exercer la fonction de ministre de la Transition écologique.

Le vote à bulletin secret de l’ensemble des élus a débuté vers 16h30 ce mercredi dans une ambiance dissipée, après les premières questions au gouvernement de la rentrée et les premières joutes verbales, sous la houlette de la vice-présidente Carole Bureau-Bonnard (LREM).

Passation de pouvoir dans la soirée

Après proclamation des résultats, le nouveau président doit prononcer un discours, avant une passation de pouvoir programmée dans la soirée avec François de Rugy à l’Hôtel de Lassay.

Le suspense était plus que limité : facilement investi lundi par les députés LREM, face notamment à Barbara Pompili, l’élu du Finistère de 56 ans, jusque-là chef de file du groupe, avait l’appui des « marcheurs », qui représentent la majorité des 577 députés de l’Assemblée. Face à lui, Annie Genevard (LR), Ericka Bareigts (PS), Mathilde Panot (LFI) mais aussi Marc Fesneau (MoDem) étaient en lice.

En marche pour « l’an II »

Après cette rentrée qualifiée de « difficile » par des élus LREM, des dossiers compliqués attendent l’Assemblée : marathon budgétaire de l’automne, projet de loi Pacte sur les entreprises à compter du 25 septembre, mais aussi la délicate réforme institutionnelle. Richard Ferrand, qui a promis aux députés de la majorité que « l’an II sera un grand cru », devra notamment composer avec son homologue du Sénat Gérard Larcher (LR) sur ce dossier.

Effet domino oblige, les manœuvres en coulisses sont aussi lancées pour la présidence du groupe majoritaire, qui suscite « des vocations de partout », dixit un élu LREM. Le vote aura lieu en réunion de groupe mardi.

>> A lire aussi : Assemblée nationale. «Vous me pardonnerez de ne pas être une dame»... Richard Ferrand réagit après son élection à Tours

>> A lire aussi : Présidence de l'Assemblée. Pourquoi l'élection de Richard Ferrand ne suscite pas l'euphorie chez les marcheurs

>> A lire aussi : Gouvernement. Qui est Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires?

 

À la une