En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Le programme d'Altarea-Cogedim comprendra des logements et un pôle aquatique exploité par l'UCPA, sur le quai de paludate à Bordeaux. — Mikou Studio

URBANISME

VIDEO. Bordeaux: D'Euratlantique à Brazza, les grands équipements sportifs de l'UCPA

Le permis de construire pour le projet de pôle aquatique quai de Paludate à Bordeaux doit être délivré dans les prochaines semaines, tandis que les travaux de la cathédrale des sports à Brazza devraient démarrer en 2019…

  • L’association UCPA va faire sortir ces deux équipements sportifs d’ampleur aux deux extrémités de Bordeaux.
  • Le pôle aquatique proposera notamment un bassin principal de 25 mètres et six couloirs de nage.
  • La cathédrale des sports accueillera quant à elle de l’escalade, du squash, du padel, du fitness et du golf.

L’UCPA (Union des centres sportifs de plein air) a la ferme intention de jouer un rôle dans les programmes d’aménagement de nouveaux quartiers à Bordeaux. Sa nouvelle stratégie l'amène en effet à venir s'implanter dans les centres urbains. Sur Euratlantique, l’association mène ainsi un projet de pôle aquatique, qui verra le jour au sein d’un projet immobilier plus large qui comprend également 162 logements, et dont l’ensemble est piloté par Altarea-Cogedim.

Ce projet mixte logements-piscine, dont la façade a été revue et sera finalement en partie en pierre, a l’ambition de jouer avec l’effet « flat-iron » [ce qui signifie « fer à repasser », du nom du flatiron building de Manhattan, un immeuble construit en pointe à l’intersection de la 5° avenue et de Broadway].

Ce projet se fera en deux phases, et le permis de construire pour la première phase doit être déposé dans les toutes prochaines semaines, assure Stephan de Faÿ, directeur général de Bordeaux-Euratlantique. La piscine fait partie du deuxième lot, et doit être livrée d’ici à l’été 2023. Elle sera construite directement sur les quais de Paludate, dans le prolongement de la halle Boca et des trois bâtiments qui accueillent notamment l’Hilton Garden Inn.

« Plus qu’une piscine, un centre de bien-être »

Le projet du pôle aquatique porte sur 3.700 m2 de surface, dont un bassin principal de 25 mètres et six couloirs de nage. Il y aura aussi un pôle ludique, une zone enfants avec une pataugeoire, un solarium qui donnera sur les quais, un pôle « bien-être » avec jacuzzi et hammam, et enfin un pôle « forme/fitness. »

« On voit donc bien que ce n’est pas qu’une piscine, mais bien un centre de bien-être, et une réflexion est déjà engagée avec l’Etablissement public Euratlantique pour voir comment on pourrait assurer des animations sportives à l’extérieur, comme par exemple des cours de yoga » explique Julia Watson, responsable de projet au pôle développement de l’UCPA. « Cela pourrait être aussi du basket, ou bien autour des sports de glisse, ajoute Matthieu Briol, directeur du développement. Dans tous les cas, nous voulons être un acteur majeur de l’animation dans la ville. »

Plus de 12.000 m2 consacrés aux sports

Dans la ville, oui. Car l’ambition de l’UCPA ne s’arrête pas aux frontières d’Euratlantique. Plus au nord, dans le futur quartier Brazza situé, lui, rive droite, l’association va faire sortir un autre projet, celui de cathédrale des sports. « Même si le nom changera certainement » sourit Matthieu Briol.

Le projet de cathédrale des sports de l'UCPA, sur le quartier Brazza à Bordeaux, doit être livré en 2021. - NP2F Architectes

Les travaux devraient démarrer en 2019 et la livraison du bâtiment multisports est prévue pour 2021. Sur 14.000 m2, l’UCPA a l’ambition ici de proposer 12.500 m2 d’espaces réservés aux sports en tous genres, les 1.500 m2 restant étant consacrés, eux, à du commerce.

« Il y aura une multitude d’activités, avec un univers escalade, un gros pôle "raquette" avec neuf terrains de squash et sept de padel, un gros univers fitness/forme et enfin des projets autour de l’univers du golf », détaille Julia Watson. Sur le golf, l’UCPA prévoit de reconstituer un parcours de 18 trous sur 1.000 m2. « Mais attention, ce n’est pas un minigolf, s’empresse de préciser Matthieu Briol, on est sur un vrai parcours éducatif, avec la reconstitution de certains parcours existant à travers le monde. » Un practice, installé sur le toit, complétera le dispositif pour apprendre à frapper la balle.

Matthieu Briol espère même que les sportifs bordelais sauront utiliser les deux équipements, la cathédrale et le pôle aquatique. S’en servir comme de deux points relais pendant un jogging par exemple. Pour parcourir ce qu'on appellera la future boucle UCPA ?

 

À la une