En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Illustration de prospectus dans les boîtes aux lettres. — F. Brenon / 20 Minutes

ENVIRONNEMENT

Lille: Prospectus abusifs dans les boîtes aux lettres, une association décide de contre-attaquer

L’association Zero Waste Lille a décidé de montrer du doigt les agences immobilières qui ne respectent pas les autocollants Stop pub sur les boîtes aux lettres…

  • L’association Zero Waste Lille a recensé que 40 % des prospectus distribués dans les foyers, contre leur gré, proviennent d’agences immobilières.
  • Les militants ont mené une opération sensibilisation contre une des agences immobilières en question.
  • A Strasbourg, l’asso Zéro Déchets a porté plainte contre deux enseignes pour non-respect de Stop pub.

Marre des publicités qui se retrouvent avec le courrier ? Une association Zero Waste Lille s’est lancée dans la bataille contre les prospectus distribués dans les boîtes aux lettres des particuliers qui ont pourtant apposé un autocollant Stop pub pour être tranquilles. Lundi, des militants ont interpellé directement une agence immobilière accusée de ne pas respecter cette injonction.

« Nous avions lancé un appel sur Facebook en début d’année pour demander aux gens de garder les prospectus publicitaires qu’ils recevaient malgré l’autocollant sur la boîte aux lettres, réplique Aurélie Prévost, porte-parole de Zero Waste Lille. L’analyse des publicités sur 250 foyers montre que 40 % des publicités proviennent d’agences immobilières, devant les pizzerias. »

Une amende de 450 euros

Or, la loi prévoit une contravention de 450 euros pour non-respect du stop pub. L’association avait donc choisi de rendre visite à l’agence immobilière lilloise la plus hors-la-loi, à savoir Square Habitat, pour lui rendre ses prospectus. « Nous avons été surpris d’être plutôt bien reçus par le responsable communication qui nous a certifié qu’un rappel à l’ordre serait envoyé aux agences fautives », note Aurélie Prevost.

 

Le groupe local Lillois de Zero Waste France avait choisi la manière douce pour faire passer le message. Ce n’est pas le cas à Strasbourg où l’asso Zéro déchet a décidé de porter plainte contre deux sociétés locales, franchises d’Intermarché et de Pizza Hut, après plusieurs mois d’enquête avec des photographies et un constat d’huissier.

Il existe des formulaires de signalement

« Les sociétés de distribution et les enseignes commerciales sont en infraction, mais il faut le prouver et c’est compliqué, raconte Aurélie Prévost. Il existe des formulaires de signalement et il est aussi possible d’aller déposer une main courante, mais c’est souvent classé sans suite. »

La militante évoque aussi l’aberration écologique de ce genre de pratique. « La production de papier requiert du bois, de l’eau, de l’énergie, du transport… Tout cela pour finir à la poubelle, puis en décharge ou au recyclage, ce qui demande aussi une grande consommation d’énergie. »

 

À la une