Le nouveau secrétaire général de Force Ouvrière Yves Veyrier au côté de son prédécesseur Jean-Claude Mailly, le 18 février 2011. — SYLVAIN THOMAS / AFP

CHEF DE FILE

VIDEO. Yves Veyrier élu secrétaire général de Force ouvrière

Yves Veyrier succède à Pascal Pavageau, qui a démissionné après un scandale divulgué par le « Canard Enchaîné »…

Force ouvrière a un nouveau numéro un. C’est Yves Veyrier, 60 ans et membre le plus ancien du bureau confédéral (direction) du syndicat, qui a été choisi comme nouveau secrétaire général. L’élu aura pour missions principales de rassembler les troupes et de restaurer l’image d’un syndicat ébranlé par des dissensions internes depuis le scandale du fichier et la démission de son prédecesseur.

 

Cet ingénieur de formation et plus ancien membre du bureau confédéral (direction), où il siège depuis 2004, a remporté 2.720 voix, soit 45,75 % des votes exprimés. Christian Grolier, patron de la fonction publique, 52 ans, a eu 2.577 voix, soit 43,35 %, quand Patrice Clos, numéro un de la fédération des transports, 53 ans, a obtenu 10,9 %.

Un homme très discret

Les tractations ont duré toute la nuit. A l’ouverture de la réunion du comité confédéral national (CCN), dans la matinée, les responsables qui y siégeaient avait du mal à savoir qui l’emporterait entre Yves Veyrier et Christian Grolier.

Yves Veyrier, ingénieur des travaux de la météorologie, siège au bureau confédéral depuis 2004. Sous l’ère de Jean-Claude Mailly, il était qualifié par ses détracteurs de « clone ». D’autres louent en revanche sa bonne connaissance du syndicat. Cet homme très discret, affable, aura pour lourde mission de remobiliser les troupes, bousculées par la révélation début octobre de l’existence d’un fichier où certains cadres étaient affublés de qualificatifs comme « niais » ou « complètement dingue ». L’exhumation de ce document a entraîné la démission de Pascal Pavageau à peine six mois après son élection.

 

À la une