En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Illustration. Cigarette roulee de cannabis dans un hall d immeuble de Nantes Nord. NANTES, le 05/09/2012 — FABRICE ELSNER/20 MINUTES

SANTE

Strasbourg : Un auto test vendu à l’unité qui détecte le cannabis dans les urines

Une société alsacienne commercialise un test rapide à l’unité et à bas prix pour détecter la substance active du cannabis dans les urines…

  • Une société alsacienne, Biosynex, commercialise un auto test qui permet de détecter dans les urines des substances actives du cannabis.
  • Vendu à l’unité en pharmacie afin de réduire son prix de vente, la société a pour objectif de démocratiser ce dépistage et le rendre accessible au plus grand nombre.

Du Tétrahydrocannabinol (THC) dans vos urines, ça vous parle ? La société alsacienne Biosynex commercialise un test rapide pour détecter dans les urines cette substance active du cannabis. Si ce genre de test existe depuis plusieurs années, tout comme des tests salivaires, la société alsacienne basée à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) recherche surtout à rendre ce dépistage accessible au plus grand nombre. Pour cela, elle le commercialise en pharmacie, à l’unité.

Somnolences, addiction, symptômes psychiatriques… « La consommation de cette drogue « douce » n’est pas sans conséquence », rappelle Biosynex, alors que la France est l’un des pays d’Europe le plus concerné par l’utilisation du cannabis. Il y aurait, selon des chiffres de l’observatoire Français des drogues et toxicomanies, 17 millions de Français qui ont expérimenté le cannabis, dont 700.000 usagers réguliers, notamment les jeunes de 16 ans.

« Cet auto test permet en cinq minutes de détecter les dérivés chimiques du cannabis dans les urines, explique Marika Raynaud, responsable chez Biosynex. Et cela pendant un à trois jours en cas de consommation "isolée", huit à dix jours pour une consommation régulière et jusqu’à 30 jours pour une consommation importante. Le tout avec une fiabilité de 99 %. » Concrètement, quelques gouttes d’urine captées à l’aide d’une pipette et introduites dans un contenant plastique suffisent. « Il suffit d’attendre un petit peu, pas au-delà de cinq minutes, explique Marika Raynaud. Le résultat s’affiche un peu comme sur un test de grossesse. »

Un test pour le plus grand nombre

Mais, mis à part les forces de l’ordre, qui peut bien avoir besoin d’un tel test ? « Cela s’adresse aussi bien aux adolescents qu’à leurs parents, sourit Marika Raynaud… Loin de vouloir que les parents "fliquent" leurs ados, la société alsacienne assure « vouloir proposer une solution aux parents mais aussi aux personnes exerçant des métiers à risques. » Comme les conducteurs de transports en commun, les conducteurs d’engins ou par exemple les personnes qui reprennent une activité et qui veulent savoir si leur consommation de cannabis, même occasionnelle, ne pourrait pas avoir des conséquences en cas d’accident de travail.

« L’intérêt est multiple », explique encore Biosynex. Il peut être utile également « aux usagers souhaitant se faire dépister avant de prendre la route ». Un peu, finalement, comme un auto test d’alcoolémie…

 

À la une