En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Guillaume Rolland, inventeur du réveil olfactif et d'«Oria». — S. Salom Gomis/ SIPA

ECONOMIE

Start-up: Le réveil olfactif du jeune Nantais racheté par une entreprise mondialement connue

Maison Berger Paris doit annoncer, ce jeudi, l'acquisition de la jeune start-up nantaise Bescent

Quatre ans après avoir été repéré par Google, la success story du jeune Nantais Guillaume Rolland, 22 ans, continue. Sa start-up Bescent, à l’origine d’un réveil ingénieux qui vous tire du lit grâce à des capsules odorantes, vient d’être rachetée par l’entreprise normande  Maison Berger Paris. L’annonce doit être officialisée ce jeudi, mais le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Réalisant un chiffre d’affaires de près de 50 millions d’euros et présent dans plus de 50 pays, Maison Berger Paris a acquis sa notoriété depuis 120 ans grâce aux fameuses lampes à catalyse mais aussi divers articles de parfumerie d’intérieur (bougies, bouquet, diffuseurs…) « L’objectif est d’enrichir notre gamme de produits sur le marché (…) en combinant nos expertises complémentaires », indique dans un communiqué Olivier Sillion, CEO de Maison Berger.

Améliorer la qualité du sommeil

« Ce changement va nous ouvrir beaucoup d’opportunités, nous faire connaître à l’échelle mondiale, mais nous resterons implantés à Nantes », promet Guillaume Rolland, qui emploie désormais une dizaine de salariés. Disponible dans des magasins comme Darty ou Nature et Découvertes, son réveil olfactif Sensorwake a été vendu à 30.000 exemplaires l’année dernière. Le jeune chef d’entreprise travaille aussi au développement d'Oria, un nouvel objet connecté qui promet d’améliorer la qualité du sommeil à l’aide d’odeurs apaisantes.

À la une