En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Illustration d'un livre. — E. Frisullo / 20 Minutes

NUMERIQUE

Strasbourg: Une application pour connecter les librairies locales à votre smartphone

Un livre au bout d’une application 100 % strasbourgeoise

Un rêveur vous direz-vous ? Un illuminé ? Non, à l’arrivée, un lecteur passionné de numérique. Il a développé une application mobile pour acheter des livres. Byblos a été lancée en février dernier à Strasbourg après plusieurs mois de test par une start-up strasbourgeoise. Vous pouvez y stocker des références de livres. On peut même faire une recherche vocale. Quand vous êtes prêt à acheter, vous choisissez sur une carte une librairie où le commander. A charge pour le libraire de vous contacter pour vous donner la date de disponibilité.

Dara Hizveren, le développeur de cette application vit à Strasbourg, le jeune homme développe pour ses clients des applications internet tous les jours, Byblos il l’a faite pour lui. «  Je lis beaucoup et comme tout le monde, je note sur un bout de papier un titre, un auteur que j’aimerais lire. Immanquablement, je perds le papier, ne me souviens pas des références du livre. Alors j’ai développé une sorte de pense-bête numérique. On peut trouver les références de tous les livres en circulation. »

Lisez mais achetez local

Pour l’instant, une dizaine de librairies strasbourgeoises ont accepté d’être présentes sur l’application. Dara Hizveren est bien conscient qu’il a des concurrents de taille sur le secteur, Amazon et sa force logistique sans oublier le site « La place des Libraires » développé par les librairies indépendantes. Le créateur de Byblos défend son application : « En phase de test, beaucoup de gens m’ont dit qu’ils n’aiment pas l’idée d’utiliser Amazon mais c’est tellement pratique qu’ils finissaient par le faire. J’ai voulu leur proposer une alternative 100 % locale. »

C’est exactement la stratégie que la grande librairie Kléber du centre-ville de Strasbourg cherche à développer. Elena Rosenthiehl, la sous-directrice a aimé l’idée de pouvoir depuis son téléphone portable acheter d’un clic. « Le message qu’on veut faire passer, c’est qu’on peut faire comme Amazon mais avec en prime un contact humain et un conseil à l’arrivée. »

Un outil numérique

Byblos séduit aussi des librairies plus petites comme les librairies de quartier du Neudorf ou de la Krutenau et les librairies spécialisées. Byblos propose à ces commerces qui ne peuvent développer leur propre site de vente, un outil numérique. La Bouquinette est une librairie de littérature pour enfants au centre de Strasbourg. Sa libraire, Audrey Rossi a aimé l’idée de pouvoir se constituer une liste de lecture sur son portable. « Les gens viennent plus en librairie pour les livres pour enfants, ils ont besoin de voir et de toucher car on a des livres colorés. Mais ils viennent plus spontanément s’ils ont une référence en poche. »

Un millier de Strasbourgeois ont téléchargé cette application pour l’instant, mais très peu de personnes ont effectué un premier achat. Byblos est gratuite et son slogan c’est « Lisez responsable ».

 

À la une