En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Un avion de la compagnie britannique EasyJet. Illustration. — imagii

INSOLITE

Un vacancier contraint de remplacer son collègue pour piloter l'avion

Le pilote a plaisanté en demandant aux passagers s’ils étaient d’accord pour qu’il les conduise à Alicante, en Espagne, même sans son uniforme

Les passagers d’un vol reliant Manchester, en Angleterre, à Alicante, en Espagne, ont eu une drôle de surprise dimanche dernier quand on leur a annoncé qu’un voyageur allait piloter l’avion de la compagnie EasyJet, rapporte le Daily Mail.

Si les passagers n’ont pas été très rassurés au départ, la présence du pilote à bord a soulagé les membres de l’équipage. En effet, le pilote initial étant retenu en France à cause d’un problème aérien, le vol était annoncé avec au moins deux heures de retard. Mais c’était compter sans Michael Bradley, un autre pilote d’EasyJet à bord de l’appareil, qui partait en vacances avec sa famille.

Les voyageurs conquis par le pilote désigné

Le pilote a rapidement trouvé la solution et a proposé son aide à la compagnie. « J’ai mon permis de vol et mon passeport avec moi et j’aimerais partir en vacances. Si vous avez besoin d’un coup de main, je suis prêt », a-t-il déclaré. Ses supérieurs lui ont demandé officiellement quelques instants plus tard de piloter l’avion.

Michelle Potts, une passagère, a publié une vidéo de la scène sur Facebook. « J’étais un peu nerveuse au début, mais une fois qu’il s’est adressé à nous dans l’avion, j’étais soulagée », a-t-elle déclaré auprès du Daily Mail. Michael Bradley a saisi le micro du chef de cabine et a expliqué la situation aux voyageurs. « Si vous êtes d’accord pour que l’un de vos pilotes ressemble à ça aujourd’hui, nous allons à Alicante », a-t-il plaisanté alors qu’il était en tenue décontractée et sans uniforme.

Sur la vidéo, on peut entendre les voyageurs rires aux blagues du pilote qui a réussi à détendre l’atmosphère. On ignore cependant s’il a été rémunéré par la compagnie aérienne pour ce petit extra.

À la une