En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

France

Les pompiers en colère chargent les CRS

Les esprits se sont échauffés. Casqués et en tenue, environ 5 000 sapeurs-pompiers civils et professionnels étaient, hier, au départ d’une manifestation nationale, place de la Bastille, à Paris. Quelques heures plus tard, des centaines d’entre eux se batt

Les esprits se sont échauffés. Casqués et en tenue, environ 5 000 sapeurs-pompiers civils et professionnels étaient, hier, au départ d’une manifestation nationale, place de la Bastille, à Paris. Quelques heures plus tard, des centaines d’entre eux se battaient contre les forces de l’ordre. Les échauffourées aurait été déclenchées par la rumeur de l’échec des négociations entre les syndicats et le ministère de l’Intérieur. Les policiers les ont dispersés avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes. Vingt CRS et deux pompiers ont été blessés. A l’origine, les manifestants répondaient à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-FASPP. Leurs revendications : l’augmentation des bonifications salariales, le classement de leur profession en métier à risque et un départ à la retraite « dans de bonnes conditions ». Un manifestant dénonçait le risque de voir des « jeunes de 20-25 ans entrant dans la profession et ne pouvant partir à la retraite qu’après 40 ans de cotisations. Comment pourra-t-on accepter de voir des pompiers de plus de 60 ans dans les camions ? » Plusieurs pompiers portaient sur le dos un carton en forme de cercueil, indiquant : « 235 morts en 14 ans ». « Et après on nous remet des médailles posthumes ! », grinçait l’un d’eux. P. K.

négociations A l’issue de la réunion au ministère de l’Intérieur, les autorités ont confirmé qu’un amendement qui reconnaît la dangerosité du métier serait déposé lors de l’examen de la loi sur la sécurité civile, en juin. « Un projet de fin de carrière pour les sapeurs-pompiers âgés de 50 ans », a aussi été annoncé.
À la une