En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

Louis Aliot, nouveau maire de Perpignan — Alain ROBERT/SIPA

PETIT PLAISIR

Perpignan : A peine élu maire, Louis Aliot fait voter l’augmentation de son indemnité

C'est l'été, faut bien s'auto-rendre heureux

Vous connaissez le dicton, « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Fraîchement élu maire de Perpignan (Pyrénées orientales, 66), Louis Aliot ( Rassemblement national) a fait voter l’augmentation de son indemnité lors de son tout premier conseil municipal, une semaine seulement après avoir reçu les clés de la ville.

Indignation de l’opposition

Une décision jugée un peu hâtive et pas vraiment indispensable par l’opposition, qui a calculé gentiment pour nous que l’indemnité de maire vient d’être augmentée de 17 % par rapport à son prédécesseur, soit 60.000 euros sur la totalité du mandat. Petite leçon de morale et de bonne séance des opposants, cités par nos collègues de La Dépêche : « Alors que la parole publique est discréditée, il y a un devoir d’exemplarité. »

Louis Aliot a répondu avec sa verve et son sens du débat habituels : « Vos leçons de morale me laissent de marbre ». Avant de quand même se dire qu’une petite justification ne serait pas de trop, et d’expliquer que contrairement audit prédécesseur, il ne cumulerait pas les indemnités de la ville et de l’Agglomération. Un mandat qui commence bien en tout cas.

À la une