La galaxie. — Pixabay / lumina_obscura

ASTRONOMIE

Espace : Un trou noir géant disparaît de ses radars, un événement « anormal » pour la Nasa

L’objet spatial disparu pèserait entre 3 et 100 milliards de fois le poids du Soleil

Un trou noir supermassif se serait complètement évaporé des écrans radars de la Nasa, selon une étude publiée dans la revue AAS Journal, rapporte Numerama. L'objet céleste aurait dû se trouver au cœur de l’amas de galaxies « Abell 2261 », à 2,7 milliards d’années-lumière de la Terre.

Mais nulle trace du trou noir, pesant entre 3 et 100 milliards de fois le poids du Soleil, n’a été retrouvée par les scientifiques après plusieurs recherches successives. Une situation jugée anormale par la Nasa. « Étant donné que la masse d’un trou noir central suit généralement la masse de la galaxie elle-même, les astronomes s’attendent à ce que la galaxie au centre d'"Abell 2261" contienne aussi un trou noir supermassif qui rivalise avec le poids de certains des plus grands trous noirs connus de l’univers », note, perplexe, l’agence spatiale américaine.

Fusion de deux trous noirs ?

Comment expliquer une telle absence ? L’une des hypothèses est que le trou noir d'« Abell 2261 » aurait été éjecté du centre de sa galaxie après la fusion de deux autres galaxies et de leurs deux trous noirs centraux. Les ondes gravitationnelles résultant d’un tel évènement auraient ainsi provoqué le « recul » du trou noir disparu. Une théorie qui ne reste qu’une hypothèse, les astronomes n’ayant jamais observé jusqu’à présent de fusion de trous noirs aussi grands.

La zone concernée a pour l’heure été étudiée à l’aide de deux télescopes spatiaux de la Nasa, l’observatoire de rayons X Chandra et Hubble, précise Numerama. Le futur télescope James Webb pourra peut-être permettre d’en savoir plus sur la présence ou non de ce mystérieux trou noir.

À la une