Un défilé contre le racisme aux Etats-Unis, à Minneapolis le 25 juin 2021. — zz/GOTPAP/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

BLACK LIVES MATTER

Etats-Unis : L’ONU invitée par Washington à enquêter sur le racisme dans le pays

Le Secrétaire d’Etat Antony Blinken a demandé à des experts du Conseil des droits de l’homme des Nations unies de venir enquêter sur la société américaine

Joe Biden veut prendre le contre-pied de son prédécesseur Donald Trump sur les discriminations. Pour cela, son gouvernement a invité le 14 juillet des experts de l' ONU à examiner le bilan des Etats-Unis en matière de racisme envers les Afro-Américains.

Le Secrétaire d’Etat Antony Blinken a ainsi salué la création, par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, d’un groupe d’experts chargé d’examiner les violences policières contre des « personnes d’ascendance africaine » commises dans le monde. « Les nations responsables ne doivent pas essayer d’éviter l’évaluation de leur bilan en matière des droits humains, elles doivent au contraire les solliciter dans l’intention de s’améliorer », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Blinken appelle les autres Etats à faire de même

Le chef de la diplomatie américaine a donc invité aux Etats-Unis deux rapporteurs spéciaux de l’ONU, spécialistes des formes contemporaines de racisme et des problématiques visant les minorités, et a appelé les autres Etats-membres à participer à « cet effort de lutte contre le racisme, la discrimination et la xénophobie ».

Cette prise de position contraste fortement avec la posture adoptée par l’ancien président républicain Donald Trump et ses alliés face aux manifestations géantes qui ont secoué les Etats-Unis après la mort, le 25 mai 2020, de George Floyd. Niant l’existence d’un racisme systémique aux Etats-Unis, Donald Trump a imputé les violences commises par la police à des « pommes pourries » et refusé toute critique sur l’histoire du pays. Cette posture reste majoritaire au sein de son parti.

À la une