La maman âgée de 17 ans qui a abandonné son bébé dans une poubelle a été incarcérée à la prison des femmes de Rennes. — C. Allain/20 Minutes

Détention

Rennes : La mère du bébé retrouvé dans une poubelle reste en prison

Camille Allain

Âgée de 17 ans, la mineure a été mise en examen pour tentative de meurtre après avoir accouché seule

  • La demande de remise en liberté déposée par l’avocate de la mère du bébé retrouvé dans une poubelle a été refusée.
  • Agée de 17 ans, la jeune femme originaire de Mayotte avait reconnu avoir jeté son nourrisson après avoir accouché seule.
  • Mise en examen pour tentative de meurtre, elle sera maintenue en détention.

Son avocate a eu beau présenter « un projet », elle n’a pas obtenu sa libération. Incarcérée à l’issue de sa garde à vue le 28 octobre, la mère du bébé retrouvé abandonné dans une poubelle de Rennes va rester en prison. Mise en examen pour tentative de meurtre, cette jeune femme âgée de 17 ans et originaire de Mayotte avait sollicité sa remise en liberté devant la chambre de l’instruction. Une demande rejetée par les magistrats, qui ont ordonné son maintien en détention.

La jeune femme, inconnue des services de justice, avait accouché seule dans son logement du quartier Sarah-Bernhardt le 20 octobre. Pour une raison encore indéterminée, elle avait décidé de jeter son bébé dans un conteneur enterré situé près de chez elle. Né quelques heures plus tôt, le nourrisson avait pu être sauvé grâce à l’intervention des pompiers, appelés par une habitante qui avait entendu les pleurs du bébé. Noah Briac Alban avait été pris en charge à l’Hôpital Sud et est aujourd’hui « en bonne santé », malgré une fracture au niveau du crâne. Aux enquêteurs, la mère avait expliqué avoir « mis le bébé dans un sac plastique puis dans un sac-poubelle qu’elle avait ensuite mis dans le conteneur poubelle à proximité de son domicile », avait expliqué le procureur Philippe Astruc. « C’est une décision atroce et déchirante, de celles que l’on regrette la seconde d’après », avait répondu Me Amina Saadaoui.

La mère a « immédiatement regretté » son geste

L’avocate de la jeune femme assure que sa cliente « a immédiatement regretté » son geste. « Sa détention est compliquée pour elle. Parce que l’affaire a été très médiatisée, mais aussi parce que c’est une jeune femme mineure qui n’a jamais été confrontée à la justice ». N’ayant pas pu obtenir la remise en liberté de sa cliente, Me Saadaoui assure qu’une nouvelle demande sera formulée « en temps utile ». « Cette mesure ultime n’était nullement indispensable », estime le conseil de la jeune maman, qui rappelle que la détention provisoire pour un mineur « doit rester l'exception ».

La jeune femme avait pu être identifiée grâce aux déclarations du père de l’enfant. Confondu par son ADN, cet homme originaire de Mayotte avait expliqué avoir eu une relation sexuelle avec la mise en cause. Au travail lors de la découverte du bébé abandonné, il avait été mis hors de cause et laissé libre.

À la une