En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies afin de vous proposer du contenu, des services et des publicités personnalisés selon vos centres d’intérêts.

Pour en savoir plus consultez notre politique de protection des données personnelles.

20 Minutes s'engage :

20 minutes s’engage, en partenariat avec Facebook, à lutter contre les fake news. Depuis l’élection présidentielle américaine, ces dernières sont au cœur de l’actualité20 minutes lance sa section Fake off pour lutter contre les rumeurs, hoax et fausses informations qui circulent sur le web et les réseaux sociaux. Nous accordons une attention particulière aux intox diffusées par les utilisateurs des réseaux sociaux, du fait de leur rapidité de propagation et de leur puissance. Nous ciblons les fausses informations très virales, mais aussi celles qui s’ancrent dans une actualité récente, ainsi que les rumeurs récurrentes et tenaces, qui peuvent revenir régulièrement sur les réseaux, même à plusieurs années d’intervalle. Nous vérifions ces affirmations de manière non partisane, en accord avec notre charte tout en étant transparents sur nos sources : liens directs vers les sources, citations non anonymes, chiffres et méthodologie.

20 minutes fait partie d’un ensemble de médias français partenaires de Facebook pour identifier les fake news et les décrypter.

Contactez-nous pour lutter contre les fake news :

Vous avez repéré une information qui vous paraît douteuse ? Vous souhaitez que nous la vérifiions ? Contactez-nous depuis le formulaire sur notre page contact.

Vous avez remarqué une erreur dans un de nos articles ? Vous souhaitez préciser une info ? Vous pouvez également nous contacter via ce formulaire. Nous pouvons également être amenés à modifier un article en fonction de l’évolution de l’information. Nous indiquons toute modification.

Politique de correction et rectification

Les coquilles, incorrections, erreurs dans un article seront rectifiées le plus rapidement possible une fois signalées. Une mention sera apposée sur l'article en cas de publication d'une information erronée avec la mise à jour et rectification en haut de l'article.

Une communication aura également lieu (update) sur les réseaux sociaux. Vous pouvez également nous signaler une erreur via de formulaire.

Vous pouvez consulter l'ensemble des corrections effectuées sur ce lien.

Comment repérer une fake news ?

>> Tous nos conseils pour réaliser votre propre fact-checking ici

Les sites parodiques qui amusent le web

>> Voici une liste, mise à jour régulièrement, des principaux sites parodiques

Comment repérer une fausse alerte enlèvement ?

>> Nos conseils pour reconnaître les vraies alertes

 

L'équipe du projet

 

Mathilde Cousin. Diplômée du CUEJ de Strasbourg. Elle a travaillé à Ouest-FranceLa Voix du Nord et Le Figaro, avant de rejoindre 20 minutes dans le pôle Social Media. Elle est journaliste référente sur le projet Fact Checking.

>> Pour la joindre : fakeoff@20minutes.fr

Anne Kerloc'h. Diplômée du Centre de Formation des journalistes et de Sciences Po Bordeaux, elle a travaillé dans plusieurs agences et groupes de presse (Editoile, Agefi Suisse, Bayard Presse… ) et enseigné à l'Institut Pratique de Journalisme et au Centre de Formation des journalistes. Elle a rejoint 20 minutes en 2005 comme chef des services médias et high-tech avant de devenir Rédactrice en chef adjointe culture et médias puis en 2015, Rédactrice en chef en charge du Social media, participatif et vidéo. Elle pilote le projet Fact-Checking au sein du pôle participatif.

>> Pour la joindre : fakeoff@20minutes.fr

Alexis Orsini. Diplômé de l'école de journalisme de Grenoble (EJDG), il a travaillé à L'Obs, au service Pixels du Monde puis à Numerama avant de rejoindre 20 Minutes sur le projet Fact Checking.

>> Pour le joindre : fakeoff@20minutes.fr

 

FAKE OFF

Non, l'accord du mari n'est pas requis pour une ligature des trompes

Sur Facebook, un document demandant l'autorisation du conjoint d'une femme demandant une ligature des trompes suscite l'indignation

FAKE OFF

Des CRS ont-ils «gazé gratuitement» une terrasse de café à Toulouse?

Une vidéo virale accuse les forces de l'ordre d'avoir projeté du gaz lacrymogène à la terrasse d'une brasserie toulousaine sans raison apparente lors de l'acte 31 des « gilets jaunes » 

FAKE OFF

Macaron «senior», Gilles Le Gendre... Attention aux intox de la semaine

Soyez forts contre les fausses nouvelles

FAKE OFF

Une vidéo montre des soldats soudanais s'attaquer à un civil

Le 3 juin, des soldats ont dispersé dans le sang un sit-in de manifestants à Khartoum. Un extrait vidéo de l’attaque circule sur les réseaux sociaux. Selon des internautes, on y entendrait une femme victime d’un viol

FAKE OFF

Non, l'aide médicale d'Etat ne «creuse» pas «le trou de la Sécu»

Marine Le Pen a accusé ce dispositif à destination de personnes en situation irrégulière de « creuser le trou de la Sécu ». L’aide médicale d’Etat ne dépend pas du budget de la Sécurité sociale

FAKE OFF

RIP ADP: Les bugs du site de soutien au référendum sont-ils volontaires?

Le site lancé ce jeudi par le gouvernement pour permettre de soutenir le référendum d'initiative partagée contre la privatisation d'Aéroports de Paris est accusé d'être volontairement mal conçu

FAKE OFF

Une citation incomplète de Gilles Le Gendre, député LREM, resurgit

Le député de Paris est accusé d'avoir lancé cette phrase: « Nous ne représentons pas la France des SDF ». C'est vrai, mais.... la citation est incomplète et comme telle peut être mal comprise

FAKE OFF

Non, les seniors ne vont pas devoir coller un macaron «S» sur leur voiture

Une rumeur apparue en 2016 continue de circuler par mail

FAKE OFF

Sur Instagram, des artistes publient une fausse vidéo de Mark Zuckerberg

Deux artistes ont attribué au patron de Facebook et d'Instagram des propos inventés sur le contrôle des données personnelles. Ils ont détourné une vidéo de 2017

VIOLENCES

A Montpellier, la rumeur de décès d’un « gilet jaune » entraîne le chaos

Epicentre de l’acte 30 des «gilets jaunes», la manifestation à laquelle ont participé environ 2.000 personnes s’est rapidement transformée en guérilla urbaine

Voir plus d’articles
À la une